Le blog de xave06

Blogs-Train.fr | Forum-Train.fr | Boutique-Train.fr

Dimanche 19 Février 2017 - 1 - Visite chez les femmes Girafes.

Aujourd'hui nous partons visiter la tribu des femmes-girafes ou longs-cous, dans le village de Wat Ban Nana Pao près de Thaton.

Tha Ton (Thai: ท่า ตอน) est une ville du district de Mae Ai, dans l'extrême nord de la province de Chiang Mai en Thaïlande. La ville est située sur la rivière Kok sur la frontière avec la Birmanie, à environ 3 heures de route au nord de la ville de Chiang Mai.

 

La rivière Kok vue de l'hôtel. C'est cette même rivière que nous avions navigué en pirogue quelques jours auparavant

http://xave06.blogs-train.fr/index.php/post/2017/02/16/Jeudi-16-Février-2017-1-Ballade-en-pirogue-Rivière-Mae-Kok-Tribu-Aka

DSCN20931.jpeg

En allant à la tribu des femmes girafes.

DSCN20961.jpeg

DSCN20971.jpeg

Nous arrivons au  village de Wat Ban Nana Pao près de Thaton.

DSCN20981.jpeg

Ce village a été reconverti en attraction touristique et n'est plus vraiment authentique !

DSCN21001.jpeg

DSCN21011.jpeg

DSCN21021.jpeg

DSCN21051.jpeg

Chaise originale faite avec des pneus !

DSCN21061.jpeg

DSCN21071.jpeg

Nous arrivons aux échoppes où les personnes qui nous accueillent sont souriantes (ont-elles vraiment le choix ??)

DSCN21091.jpeg

Une femme girafe ou à longs-cous. Elle commence à porter les anneaux à partir de l'age de 5 ans.

DSCN21101.jpeg

L'anneau peu peser jusqu'à 10kg!

DSCN21111.jpeg

Elles font parties de l'ethnie Karens  Padaung.

DSCN21121.jpeg

 Ces femmes sont toujours souriantes malgré leur condition de vie souvent précaire.

DSCN21151.jpeg

DSCN21171.jpeg

DSCN21161.jpeg

DSCN21181.jpeg

DSCN21231.jpeg

DSCN21251.jpeg

C’est autour de l’âge de cinq ans que les fillettes reçoivent leur premier collier-spirale et celui-ci est remplacé par une spirale plus longue au fur et à mesure de leur croissance (ce ne sont donc pas des anneaux que l’on ajoute, mais toute la spirale que l’on change). Source Wikipedia.

DSCN21271.jpeg

Contrairement à la croyance populaire, ces spirales n’affectent pas les vertèbres du cou pour les allonger, mais elles pèsent sur les côtes  qui évoluent en penchant vers le bas. Ainsi, plus les côtes penchent, plus le collier tombe sur les épaules, ce qui le rend trop large et pas assez grand pour envelopper encore tout le cou. C’est à ce moment qu’il est remplacé par une spirale plus longue, afin de continuer le processus. Source Wikipedia.

DSCN21241.jpeg

Ces spirales doivent être enlevées pour pouvoir être remplacées par des plus longues, de même lors de consultations médicales, ce qui infirme l’idée selon laquelle les enlever serait mortellement dangereux pour la femme. En effet, elles ne mourront pas « énuquées » même si effectivement leurs muscles sont affaiblis.  Source Wikipedia.

DSCN21261.jpeg

Cependant, la plupart des femmes les gardent toujours car la peau et les os de leur cou sont meurtris et décolorés par le fait qu’ils aient toujours été cachés par ces colliers. De plus, l’habitude de les porter continuellement fait qu’ils deviennent presque une extension du corps de la femme. Source Wikipedia.

DSCN21281.jpeg

Beaucoup d’hypothèses ont été émises par les anthropologues sur la raison du port de ces colliers-spirales. Ce pourrait être pour se protéger contre les morsures de tigres ; pour rendre les femmes moins attrayantes aux yeux des autres tribus afin qu’elles ne se marient pas en dehors de la leur ou qu’elles ne soient pas prises en esclavage ; pour leur donner une ressemblance avec un dragon (qui est une figure importante du folklore kayan) mais la plupart de ces hypothèses ne sont pas vérifiées et la véritable origine de cette tradition reste encore un mystère. Source Wikipedia.

DSCN21291.jpeg

DSCN21301.jpeg

DSCN21311.jpeg

DSCN21331.jpeg

DSCN21341.jpeg

Actuellement, c’est non seulement pour perpétuer cette tradition que ces colliers-spirales sont toujours portés, mais c’est aussi parce qu’ils représentent une part forte de l’identité culturelle de cette ethnie (dans laquelle s’ancre une certaine idée de la beauté), ce qui est renforcé par l’attrait qu'ils exercent sur les touristes. Source Wikipedia.

DSCN21351.jpeg

 

 

 

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://xave06.blogs-train.fr/index.php/trackback/855

Fil des commentaires de ce billet